Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par roland
Publié dans : #Poissons































 Comme a notre habitude le vendredi soir nous nous rassemblons pour une scéance de pêche. D'ordinaire, le choix est clair, mais nous sommes en Avril il y a du vent un coup il fait bon, un coup il fait froid nous sommes un peu perdu... Les coins trop fréquentés ne nous attirent pas et quitte a ne pas prendre grand chose, nous préférons les coins susptibles de nous offrir  "la" surprise. Callelongue est tout indiqué. nous aimons la subtilité de cet endroit, le spectacle grandiose des iles qui s'éclairent avec le soleil du coucher, les effluves de printemps alors que les fleurs  s'abandonnent aux plaisirs. Le vent de Nord Ouest souffle un peu mais il est annonçé faiblissant dans la soirée. A notre arrivée sur les lieux rien n'a changé. Le coin est propre, pas d'immondices si fréquents à Cassis. Pas d'odeurs insupportables d'urine et d'eau croupie dans les déchets en tout genre. Pas d'imbéciles qui fracassent leurs bouteilles et qui rient de cela gorges déployées, pas de restes de bouffe facile et de restes de pêche dans toutes les failles. Ici l'esprit communie avec la nature et elle se supporte sans nous a nous de ne pas y laisser de merdes !!


























La mer est d'un bleu l'impide il est même possible de voir de belles pièces sortir d'un trou est longer les roches a quelques mètres de la surface. Les cannes sont montées avec gros Bibis, moules, sardines et crabes. Ceci représente le menu ordinaire de tous les pêcheurs. Reste à voir si c'est le même pour les poissons. L'eau est glaçée ce qui nous donne l'idée de mettre une ligne au calmar.
 La nuit tombe est nous n'avons pas de touches franches. Nos bibis se font   manger par les petits poissons. Alors que je vadrouille sur les roches le bouchon lumineux s'enffonce dns l'eau ! Il n'est pas piqué mais un examen de la sardine vas nous renseigner... Effectivement la sardine est mangée sur la tête et pas ailleurs, c'est un calmar. Je relance le bouchon aussitôt. Il coule, il bouge, il se met  à plat bref je remonte. C'"est soudain la touche...? Ce n'est pas un calmar, nous pensons immédiatement à un sabre, entre deux eaux il n'y a pas trente six solutions. Waouu ! ça envoie bien je suis aux anges !  Puis a la surface nous voyons un fiélas pris sur la ligne ? entre deux eaux ? Mince, pour une surprise , c'est une surprise. On le monte puis retour à l'eau. 



























Davisd se sent une belles seiche alors il met en palengrotte une sardine sous l'eau a nos pieds. En quelques instants  il prend a son tour un autre fiélas, Puis un autre, puis un autre, c'est fiélas partie ce soir !!! Tout repart nager c'est la dévaine . Dave prend un poulpe de deux kilos.
Nos cannes sont immobiles, nos lumières chimiques dansent lentement sous la petite brise de nord. Vers trois heures c'est la première touche sérieuse, David prend un beau pagre de 630 grammes et quelques instants plus loin un sar de 500 grammes. Voila la pêche s'est faite en quelques minutes dans les posidonies alors que nous espèrions faire pêche dans le sable...



























Quatre heures je plie boutique. Dave vas rester jusqu'au jour mais plus aucune prise pour récompense. Saison bizarre mais quel regal ce coin, les nuits sont calmes et reposantes. A tout moment tu peus croiser une surprise comme cette énorme piade qui vas retourner à l'eau mais sans sa coquile et sur un ameçon de 1. Ordinairement en été si tu met se genre d'appâts dans l'eau la touche du poisson te casse la canne en deux, mais ce soir par manque de poissons elle n'a pas été touchée du tout. Retour rapide je ne suis qu'a 15 minutes de la voiture, je range tout jusqu'a vendredi soir prochain... Allé, encore un peu de courage avant la bonne saison .....




























Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog