Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
Publié dans : #Poissons
La leçon des calanques.

Régulièrement quand je vais à la pêche, je trouve une multitude de choses sur mon chemin qui font des entraves au plaisir et qui m'empêchent de profiter pleinement de ma sortie. C'est souvent les embouteillages épouvantables du bord de mer Marseillais qui use ma patience car forcément je suis là aux heures où il y a le plus de monde. Souvent je n'ai pas pu acheter ce que voulais en appâts faute d'en avoir les moyens et au final de trouver mon coin de pêche aussi sale que dans une décharge publique, qui ce dernier fait monter une forme de haine en moi. Le reste me rends plus fataliste ou parfois même a raison de mon courage tout simplement.

Depuis ces longues années de pêche en compagnie d'une multitude de gens qui sont plus ou moins verrouillés dans une spirale publicitaire, faisant illusion que la pêche est un sport unilatéral où seuls les âmes qui auront répondu à l'appel de leurs produits réussirons à capturer encore plus de poissons...Voilà une belle connerie pour un amateur que de se prendre pour un pêcheur d'exception. Quel besoins avons nous de nous prendre pour des vainqueurs d'une course à la capture. A force de regarder les publicités il est clair que le plaisir d'aller tout simplement à la pêche n'est plus dans l'actualité. Quid du plaisir de la l'eau salée, du bruit des vagues qui s'accouplent bruyamment avec les roches, d'un coucher de soleil rougeâtre qui illumine le fond des yeux. Ce qui est regrettable avec l'évolution c'est que les nouvelles générations partent à la pêche avec la mission de capturer le plus de poissons sur les épaules. Les magasines auxquels je suis abonné traitent en priorité des leurres, des cannes à pêche, des sondeurs et tout pleins de trucs pour faire des carnages. La connaissance de la biologie des fonds marins est lointaine et bien ciblée sur l'alimentation d'un poisson et parfois même l'agressivité de l'espèce.

Mais pour être vécue, le pratiquant doit avant tout s'informer sur l'ensemble des choses qui compose la mer et ses abords. C'est un peu comme si un pilote qui court un grand prix ne connaissait de son engin que des mots techniques ou quelques compositions par ci par là...Tu parles, le pilote connait tout des matériaux sur lequel il est assis, leur réaction aux températures, les formes aérodynamique, les matériaux qu'il porte sur le corps rien n'est laissé au hasard ou à la chance. Pour le pêcheur cela devrait être aussi ainsi mais là, on en est loin. Qui connait réellement la composition de sa canne à pêche ou les pièces qui composent le moulinet, les fils, le plomb ? En fait nous sommes des ignorants et nous faisons fi de ce monticule de choses à savoir. Alors on part avec le matériel qu'on a pu se payer, on balance un appât dans l'eau car on a entendu qu'il est bon en espérant qu'un gros poisson vas y mordre, vous imaginez à quel point tout repose sur le destin...

Pour l'anniversaire mon grand fils Arnaud j'embarque les copains qui le suivent depuis des lustres. Ceux qui ont l'habitude des lignes des silver vont immédiatement remarquer que les petits merdeux d'hier se sont transformés en grands gaillards solides et qui font en plus des étincelles dans le monde du football. Ils sont tous devenus de beaux garçon qui rivalisent sans sourciller avec le vent qui sévi ce soir, contrairement à moi...

Pour ce soir c'est presque le paradis, inutile de trop les surveiller car à vrai dire ils sont largement plus sportifs que moi et je ne craint plus de les voir se vautrer. Ne me reste quand même qu'à recharger les lignes vidées par les millions de petits poissons qui rôdent ici et de calmer un peu aussi le feu de la capture qui à pourrai faire échec à la bienveillance des espèces. Toutefois ce message de respect n'est pas bien difficile à trouver dans le petit groupe d'acharnés. Il est clair que malgré leurs âges je sent bien qu'ils n'en faut pas des masses d'explications pour relâcher un poisson malheureux. Hé oui la consigne c'est qu'on ne prends que les beaux sujets et tout le reste repart à l'eau dans les meilleures conditions. Dans le groupe il y a toujours les chanceux qui donnent immédiatement le ton de la soirée et ça, on y peux rien car ça s'appelle...Mais au fil des heures les choses changent et on assiste à une douce compétition rythmée par le son la minuscule enceinte qui crache avec rage les derniers morceaux de Rap de l'année. Voilà, on en est là de l'évolution du pêcheur de demain. A charge pour moi "d'éduquer" les futurs pratiquants qui ne doivent sous aucun prétexte prendre la mer pour un gigantesque n'importe quoi, on ne perds pas de vue que ce qui sort de l'eau est en vie, et la vie à une douceur et une amertume, à nous de ne pas l'assombrir encore...Je prends conscience qu'une mauvaise gestion du groupe peut faire basculer à vie l'idée de la pêche aux nouveaux venus.

La leçon des calanques.

Là on est bien, les poissons ne se font pas trop attendre et il y en a un peu pour tous le monde malgré certaines différence flagrantes. La musique coule à flot, les boissons ruissellent dans les gorges aussi vite que la marée de chips croustillants qui ornent les sacs à dos. Moi je suis à admiratif à la vue de ces jeunes sportifs qui s'amusent d'un rien et qui n'ont pas la moindre pensée négative. Les crabes sont photographiés sur les téléphones portables avec passion, les crevettes aux yeux qui brillent dans la nuit sont observées sans désir de capture...Hou putain j'ai la tête qui tourne ! Ces sales moutards sont en train de me démontrer qu'ils sont biens meilleurs que moi à leur âge... 

Pourtant je me met volontairement un peu à l'écart du groupe, j'ai un peu de mal à concilier rap de quartier , bouffe à gogo avec la pêche de nuit. Malgré tout la boite de nuit qui s'est ouverte dans les calanques cette nuit me démontre que cela n'a pas une incidence directe sur la capture des poissons et alors là... je suis baba. Putain, moi qui prends toutes les précautions et tout et tout, pffff, qué misère ! Je fait leur éducation et c'est moi qui prends une leçon, va comprendre...

Au départ de mon copain Marco les choses se précisent pour les poissons. En l'affaire d'une heure la plupart des captures vont se faire par minutes interposées. Le groupe est d'une solidarité inconnue dans le monde des pêcheurs, à la moindre touche c'est le groupe entier qui se déplace au chevet de l'heureux fidèle. Les mots de réconfort sont si touchants, comme des coachs qui bondissent au soutien indéfectible ! Par manque d'habitude de la capture la plupart des prises vont rester dans l'eau suite à un beau loupé ! Moi je suis dans mon coin sombre et je regarde la petite armée de furieux qui s'agite à la moindre touche. Je ne donne pas de conseils car je me délecte trop de voir ce petit groupe si soudé, si parfaitement prompt à l'action, tu me vois dire: Ho les gars on se calme, tends la ligne et essaye de sentir le poisson qui hésite ? Surtout pas car c'est là mes dernière cartouche de vieux con ! Faut bien qu'il me reste encore dans le chargeur quelque munitions pour les dures années qui vont arriver. Hé oui car à force de me prendre pour un pêcheur et de transmettre à ces enfants les premiers rudiments de la capture, ils finissent par vous donner une bonne leçon de vie.

La leçon des calanques.

Mais la nuit avance et le vent commence à devenir difficile à vivre ici. Même bien couvert comme je le suis et avec toute la rage réconfortante de ces jeunes gens de 17 ans, l'aventure commence à peser lourd. Nous allons plier boutique vers trois heures du matin de l'avis général, nous sommes à court de chips barbecue, de boissons sucrées, de bonbons et de poissons. Ce sera le mot du groupe de ce matin, tout les monde à pris sa ration de sensations . A charge pour moi de replier toutes les lignes, de ranger l'ensemble du matériel dans les boites,  malgré tout je peut enfin confier certaines tâches à ces bambins qui sont bien plus grands que moi.

Cette pêche de ce soir sera ma contribution au monde de la pêche pour ne pas que ces enfants confondent un jour loisirs et captures car en fait, c'est deux mondes bien différents que personne ne doit confondre par ignorance.

Roro.

La leçon des calanques.

Commenter cet article

gerard 16/04/2019 16:08

c'est toi qui parle des autres qui font la "pub". C'est le meilleure que j'ai lu. Mort de rire

gabriel broussard gaby 15/04/2019 20:29

Bravo pour votre article

Articles récents

Hébergé par Overblog