Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par roland
Publié dans : #calmar

Mercredi soir, mon copain Christian vient avec moi tenter de pêcher le calmar. Michel n'est jamais venu en semaine avec nous et David a une crève épouventable qu'il le cloue chez lui, dommage .Partis trop tard de chez moi pour aller dans mon coin favori, nous décidâmes d'aller près du port côté Bestouan.
Le peu de vent qui souffle ne nous gènent pas et les cannes déja prêtes sont rapidement mises à l'eau. Au bout d'une bonne heure et en raison de l'absence de touches, Cricri se met " au sar". Comme il les connais bien et qu'il à le coup de poignet fatal, il ne tarde pas à  en mettre quelques uns au sec. Je décide de lui  piquer un tambour pour le mettre sur une teutonière. Le résultat ne se fait pas attendre, le premier calmar  s'est litéralement jetté sur mon pauvre poisson fraichement mort. Un missile long comme un bras au bout de la ligne ça ne vient pas comme ça, je lui gagne du  terrain que peu à peu... pour se décrocher après de nombreuses tentatives de salabre car un peu trop haut sur les roches. Le calmar suivant n'a pas de chance, il est planté  dans tous les tentacules et il me le fait savoir !  Putain ça envoie copieux !! J'appele cricri pour qu'il m'aide, me tienne la canne et hop je le salabre, mais il ne rentre pas complètement dedans mais il ne s'en sortira pas . Plus tard un autre et même technique m'en fait deux ! quels calmars! deux missiles plus long que mon bras ouff !
Bon vers 1 heures du matin on commence a plier car  à  8 heures tous les monde doit être au travail et en plus il vas faloir trouver un plat pour  mettre ces fantômes de la mer ( car quand ils sont morts il sont blanc transparents comme des fantômes )...
Globalement, avec tous les renseignements collectés autour de moi, nous pouvons annoncer l'arrivée officielle des calmars. Seul le nombre varie car la taille elle est la même pour tous. Par contre, comme d'ab', pris à la turlutte ils sont plus petits. Dans les endroits reculés comme toute la côte de Marseilleverre les touches sont un peu plus nombreuses et plus constante dans la soirée. Dans les endroits plus fréquentés les calmars passent plus par épisodes et ne restent pas bien longtemps. L'astuce consiste à prendre la température sous aquatique, je m'explique.En premier lieu chercher les poissons présents sur place peu importe l'espèce. Un bouchon et un peu de fond avec une empile de deux ameçons vas vous renseigner. Si les touches tardent à venir cela veut dire qu'il n'y a pas ou peu de poissons, les calmars ne s'attardent pas là ou il n'y a pas de nourriture normal ! Un bon broumé peut aider à forcer le destin et d'attirer et de stabiliser les poissons dans votre coin. Hier soir il n'y avait que des sars et des oblades ( pour te défoncer la sardine) normal d'avoir mis un sar en appât. la sardine est la valeur sure mais ne selectionne pas, elle attire toutes convoitises contrairement à une bogue trés selective. Il y a quelques mois je vous parlais dans un article de l'attrait qu' a le calamar pour un poisson.Je suis convaincu qu'il n'est pas sujet aux efluves d'un poisson mais peut arriver à le voir de trés loin, ce qui peut expliquer qu'un sar ou une oblade plus large qu'une bogue représente un interêt supérieur. Parce qu'après tout une turlutte ne sent rien et est juste une peu lunineux et c'est ce qui fait tout en ce genre de leurres.







Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog