Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
Publié dans : #sport, #pêche, #appâts, #calmar, #Poissons
Portrait de pêcheur.

Il y a beaucoup de choses qui se sont passées dans ma vie. La pêche a toujours été un excellent exutoire car cette pratique indéfinissable m'a toujours permis de voir plus loin et de me dépasser inlassablement. J'ai découvert l'ichtyologie à travers de grands chercheurs comme Aristote ou Platon. Et puis il y a aussi tout ces gens qui ont participé à me faire mieux comprendre la pêche par le biais de petites astuces, elles sont aussi simples qu'essentielles et mises bout à bout forment une forme d'expérience. Je ne vais vous parler de tout le monde car vous en connaissez déjà un grand nombre. La plupart ont traversé nos lignes dans le fil de notre actualité, il y en a qui sont restés dans le groupe et d'autres qui en sont partis. Non je vais vous parlez d'un gars qui a forgé la quasi totalité de ma pêche d'aujourd'hui et qui pourtant est resté dans l'ombre de nos pages toutes ces années.

Le palmarès de ce garçon n'est pas racontable. Malgré que je connaisse de très bons pêcheurs en tout genre, celui-ci est franchement étonnant ! C'est le genre de gars à attirer les poissons, et surtout les calmars, alors que la mer semble totalement vide. En effet, combien de soirées ai-je passé à ses côtés me demandant comment pouvais t'il trouver autant de ressources ? Pourtant rien n'est franchement différent en terme de matériel ou de technique, je dirais même, que tout en lui semble parfaitement ordinaire. Seulement voilà, dès que les leurres touchent l'eau on se rends rapidement compte que le registre dans lequel il navigue est complètement différent du notre. Il a capturé un nombre incalculable de grosse daurades, des loups à n'en plus finir et tout cela avec des choses si rudimentaires qu'elles ne sont plus inscrites nulle part. Comment expliquer de nos jours que tout ces spécimens ont été piégés avec appâts récoltés une heure avant dans les pneus des ports ou dans le sable d'une petite plage ? Tout cela aujourd'hui n'a plus cours et il ne reste plus qu'une poignée de pêcheurs qui savent faire cela.

Pour en rien gâcher, ce garçon est très avenant et il a la plaisanterie très agréable. Il partage sans retenue son expérience avec tout ses copains et n'hésite pas à expliquer certains mécanismes essentiels. C'est en grande partie grâce à lui que j'ai réussi à débloquer certaines situation difficiles où le bredouille me pendait au nez.

Portrait de pêcheur.

Mais notre histoire commence ce soir là à CASSIS. Antho et moi nous nous dépêchons de nous installer sur notre poste rocailleux car la nuit commence à tomber. La mer est particulièrement belle à défaut d'être froide, mais elle nous offre une étendue lisse qui crée immédiatement  de fortes aspirations en nous. Rapidement les montages sont prêts à être envoyés dans l'eau, l'attente clope au bec démarre. Du coin de l'oeil je me rend compte qu'un gars s'est installé pas loin de nous, ce qui me surprends c'est qu'il me semble que je le connait, mais c'est ... Hou fan c'est Guy !!!

Voilà une belle surprise, c'est avec un grand bonheur que nous allons enfin pouvoir discuter un peu. Me revoilà replongé dans un passé lointain où les vieux mécanismes sont toujours d'actualité, d'ailleurs ils sont tellement d'actualité qu'ils fonctionnent toujours ! C'est comme si notre dernière pêche datait de samedi dernier car rien en lui n'a réellement changé. Pourtant je n'ose pas compter les années mais il me semble bien que notre dernière sortie est aux alentours de 2006, une paille !

Alors que nous discutons avec enthousiasme c'est la première prise pour lui. Rien de très étonnant quand on le connait, c'est un aimant à calmar et personne n'ose plus se frotter à lui. Nous on est là avec nos leurres de fadas et nos bouchons ultra brillants et on observe impuissant son rythme soutenu...On pourrai dire que c'est de la chance, oui mais cette chance dure depuis 30 ans à toutes les pêches. A un moment  il faut se rendre à l'évidence, ce gars est un excellent pêcheur de calmars, il arrive à les trouver de partout et toute l'année...

Comme d'habitude il nous quitte vers 21 heures avec quelques prises dans sa petite musette. Pour nous les choses commencent à venir car du coup nous avons changé la direction de pêche de ce soir.

Antho fait un beau montage au vif avec un poisson fraîchement pêché, moi je mitraille le coin comme un fada avec ma turlutte tout surveillant bien le bouchon de PAD qui brille de mille feux. Finalement il n'y a pas trop d'attente ce soir, je ne sait pas si c'est notre copain qui nous a boosté mais les choses se passent plutôt pas trop mal. Au final Antho vas se faire capturer son vif par un beau poulpe qui va repartir à l'eau à grands coups de flash dans la poire, moi je vais avoir une touche saisissante d'un congre juvénile piqué sur bord des lèvres, puis à nouveau Antho qui réussira à capturer un calmar sur un montage tataki. Bon en gros on a quasi tout remis à l'eau car ce n'est pas du tout la pêche que nous étions venu faire, en fait nous étions venu juste passer quelques heures au bord de l'eau et finalement nous sommes revenu avec un excellent moment d'amitié en poche. Si ça c'est pas de la pêche...

Portrait de pêcheur.
Portrait de pêcheur.

Commenter cet article

william bongiorno 01/12/2017 09:45

Entre chien et loup, une légende Guy, un livre ouvert, un bon mec.

Bises Roro

alainpaddy 30/10/2017 17:13

Peut être pas très nourrissante cette sortie ! mais encore un très bon souvenir dans la mémoire !
je partage avec Zak son avis sur ton écriture captivante !! merci Roro !!

Zak 29/10/2017 13:35

Je me suis revu sur c roche de cassis bis poto

Zak 29/10/2017 13:34

Toujours aussi passionné mon poto très belle écriture je

Articles récents

Hébergé par Overblog