Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Articles avec #poissons catégorie

Publié le par roland
Publié dans : #Poissons

Ce samedi le temps est parfait pour une sortie, je rejoint mon pote david et une autre copain michel déja en poste depuis l'après -midi dans notre coin habituel. Pas facile d'y arriver à cause d'une circulation intense dans marseillle. Après moultes difficultés me voila avec eux. Pas une vague à l'horizon, pas de vent, tout est si calme...
Mes copains n'ont pas pris grand chose, un petit pageot et quelques beaux yeux. Dès mon arrivée alors que je suis au bouchon avec une sardine, ce dernier plonge carrement au fond, un calmar est déja dessus. Il est trés gros et j'ai du mal à le remonter à la surface, il prend la sardine la relache, la reprend bref, il n'est pas piqué comme il le faut. Malgré la dexterité naturelle de David avec son salabre il ne pourra pas le prendre dans ses mailles. Mais voila qu'autour de cette sardine un barracuda tente sa chance et me met le poissons literalement en pièce détachée ce qui me contrait à remettre une sardine neuve. Mes sopains sortent un fiélas de bonne taille et un autre plus petit et les gardes car au travail il y a des amateurs de cette chair blanche.
Comme d'habitude David, vas savoir pourquoi, a choisi le bon coin et le bon appât qui le lui signale avec une touche franche. Il nous appelle venez voir !!!! Prend le salabre dit il, prend le salabre !!!! un beau loup d'un peu plus d'un kilos deux se met en en robe de lumière sous nos éclairages frontaux. Sans peine Michel se charge de le mettre au sec.
La lune
 discrètement , toujours à la recherche du soleil, pointe son nez en haut des collines. Un éclairage qui vas être fatal pour la suite. Nous n'avons subitement plus de touches. Même avec un gros ver de chalut, des bibis, crevettes et sardines c'est le calme plat.




Au final je n'ai que quelques sars, quelques rascasses et un beaux yeux qui vont aller direct dans la marmite pour une soupe de poissons. Comme d'habitude une sensation de pas assez m'envahi et je trépigne d'impatience jusqu'a vendredi prochain, remarque quand je pense  à Michel qui ne peut pas y aller et cela pendant plusieurs semaines je me dis que j'ai de la chance même si je n'ai pas pris grand chose...
Juste pour le plaisir une prise de Miche il y a quelques temps.

 













Voir les commentaires

Publié le par roland
Publié dans : #Poissons

Pour la derniere pêche de l'année notre groupe presque au complet s'est réuni afin de célébrer à sa juste valeur ce moment d'intense convivialité. Partis de chez nous de bonne heure nous voila sur le quai d'embarquement du 
Brusc. Le temps est tout simplement formidable, il n'y a pas eu de vent de plusieurs jours nous sommes aux anges... Avec tout le manque de discretion qui nous fait habitude, nous rions comme des fous et tous le monde en profite.

depart-du-brusc2.JPG

La traversée est brève ( 10 euros , enfoirés ! ) nous foulons la terre promise et porté par les rires nous progressons sans répis. Sur place, c'est tout simplement le paradis, loin le paysage dévasté de Cassis !
 


Pas de traces de salissures, pas de débris laissé par les humains, Les cannes prêtes depuis une semaine au moins sont mises en un clin d'oeil en poste. Sardines crevettes et moules pour piège.Nos coeur surexcités par ce spectacle grandiose nous pousse dans nos derniers retranchement d'espoirs ! Le  coin est une succession de plagettes ravilloneuses entourées de petits ilots de quelques mètres  carrés immergés. Par-ci par-la une petite roche dépasse le niveau de l'eau comme des couloirs a poissons. Il y a trés peu de fond, tout est propice pour le loup et à la bonne saison la dorade. Il y a des moules de partout, des crabes et des crevettes à peine plus petites que celle que nous achettons congelées. 




Mes yeux petillent, a chaques coins il y a une surprise. Dans trois centimètres d'eau un gobie de deux cent grammes se crois à l'abris. Une petite rascasse se rempli de crevettes minuscules. Camouflée dans les touffes de laitue une étrille me montre ses pinces bleues. A la limite tu viens les mains dans les poches et tu pêches avec ce qu'il y a sur place !
Bon quand je dis que David n'est pas venu, en fait il est déja sur place !!!!
david-brusc.JPG
Comme par magie, les touches ne tardent pas à venir. Une grosse touches par ici, une par là, sans trop de réussite mais tant pis c'est le panard !!      Agrippé à mon sandwich bière je profite du spectacle, cette nature m'offre sur un plateau ce que j'attend d'elle et cela suffit a mon bonheur. Je n'ai jamais de mémoire vu une eau si calme, pas la moindre vague, pas le moindre souffle de vent, elle ressemble à un mirroir qui deflète les lumières de Sanary jusqu'au pied des roches. Qu'importe les touches ou ces pauvres poissons que leur appetit vas perdre, je suis bien...

Vers neuf heures je n'ai que deux sars dans ma musette et n'ai plus de touches depuis un bon moment. Miche vient me trouver et pour me demander si j'ai envie de pêcher ailleurs. Voila le groupe en route pour une autre branche du port que celle ou nous avons débarqué. Habituellment les port ça sent la pisse, il y a des crottes de chiens de partout , c'est sale et dans l'eau des débris jonchent le fond, mais pas ici. Tout est nickel pas la moindre trace d'urine pas de dechets j'en ai le tournis et cela renforce ma haine contre les mecs qui se foutent de tout.
 Nous sentons un peu plus la fraicheur de la nuit et à peine les lourdes affaires à terre je bois café sur café pour tenir. Cedric et Miche ont une arme secrète contre la fatigue, c'est leurs fauteuils pliables et bien calé sur l'une d'elle je lute un peu contre le froid. Avec mes potes je suis bien. Manque David et mon pote will avec qui j'en suis sur la soirée aurai été encore plus délirante. Ce soir pas de montages trés soignés, pas d'appâts hors de prix, on est venu se poiler et nous avons la pêche comme excuse valable. Pour preuve, pas de morceaux de crevettes mais une entière, nous visons essenciellement le gros poissons comme le loup ou une congre taille record, les sardines entières vont nous y aider. Plus loin belle touche ! zut un fiélas d'a peine trois kilos, puis un autre ... 

En observant l'eau du coin de l'oeil je m'appercoi que des barracudas rôdent près du quai !!  Il faut dire que nous rions tellement que nous ne sommes pas du tout attentifs a ce qui se passe dans l'eau. Les histoires fusent dans tous les sens et nos cannes sont un peu à l'abandon. Décidé a pêcher quand même je lance mon leurre fétiche nager sous la surface... Je vois les barracuda suivre mon leurre de trés près sans le prendre puis se detourner d'un coup à chaques coups!! mince il n'en veulent pas !!! soudain, je vois dans l'éclairage des lampadaires un forme brune qui suit mon leurre puis qu'il le prend doucement et le relache aussitôt... c'est un calmar ! Miche et cedric vont inspecter les abords des longs quais. De loin et  avec toute la discretion qui nous carctérise, ils crient et leurs fines voix qui résonnent dans tous le port... Un poulpe, un poulpe il est énorme !!!! sitôt dis, sitôt pris. Puis c'est tout le port qui sait maintenant qu'il y a des seiches! aussitôt dis...
IMG-0315.JPG
Le jour pointe lentement, la navette qui vas nous faire la traversée n'arrive que dans plusieurs heures, nous sommes explosés... Nous n'avons pas pris grand chose mais on arrive encore a déconner plein tube. Puis vers 6 heures du matin c'est a grand regrets que Miche nous donne le signal, il est l'heure de plier boutique. Toutes les cannes sont méticuleusement repliées, les boites rangées, les saletées ramassées et laissés le coin comme nous l'avons trouvés. La fatigue s'est définitivement emparée de nous et les pronostics sur le sommeil vas bon trin.ganaches-a-mettre.JPG

les précieux sacs sur le quai ressemblent a un tas d'ordures la photo est obligatoire !
sacs-retourquai.JPG

Le retour sur la navette vas être cruelle a Patrice qui ne tient plus les yeux ouverts, "il est dedans" pour finir une bonne scéance de grattage des pare-brises et un retour au foyer laborieux, voila notre dernière pêche de l'année qui décidement ne ressemble pas à une soirée de pêche ordinaire... J'ai déja la nostagie de ce coin et ce fabuleux moment avec mes potes.Je sais que ce moment passé avec eux est unique. Cette amitié qui nous lie en font d'eux mes frères de coeur, un don , un grand espoir. Quelques photos viendront s'ajouter ces jours-ci sur cette page.
 A TCHAO JE VAIS ME COUCHER !!!


Ca c'est les ganaches du retour, patrice est au fond du trou !!
retour-bateau.JPG

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog