Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par roland
Publié dans : #calmar


Quand je regarde la mer qui vas recevoir le soleil dans ses entrailles, que le bal de la nuit qui vas recommencer prend forme, ma pensée est hypnotisée comme absorbée faisant corps avec les flots. La brise légère qui passe m'apporte des nouvelles du large, les senteurs marines s'ouvrent une nouvelles fois au monde des songes. Plus de paroles, l'esprit rejoint le grand deversoir à angoisse dans un long filament brièvement interrompu par un bruit.
Le soleil disparaissant laisse encore échapper de ses longs bras des lueurs qui annonce le grand signal meurtrier. Les nuages qui existent encore sur l'étendue bleue ne vont pas tarder à disparaître, cédant la place à la grande toile noire. Soudain je pense, mon corps est ailleurs, mes yeux sont aveugles, je vois dans le noir des formes qui bougent sous la couches des vagues, balet virtuel, reflet de ma pensée...
J'essaye d'immaginer mon piège sous les eaux posé sur le fond, j'encourage le destin a me faire plaisir, mais rien n'y fait il est muet . Que de longues heures passées au bord de la mer à contempler le flux et le reflux des eaux, le courant tirer nos lignes vers la droite puis l'entrainer  à gauche dans un silence surhumain. Combien d'espoirs qui n'ont forgés un pont de patience ne me reviennent a chaques sortie nocturne, ceci forge une relation d'amour avec la mer qui vous le rend en vous faisant rentrer bredouille souvent. Heureux les cerveaux vides de sensations, heureux ceux qui subissent sans souffrir et qui n'ont au fond pas de respect pour cette nature ,qui, vous prend dans ses entrailles pour vous faire renaitre dans un autre monde...
Je rentre le matin, mes espoirs m'ont fait vivre jusqu'au jour , quand  sur la route je reprend le fil de la vie mes ennuis sont moins lourds le mer m'en a pris un peu... Ses poissons qui sont dans ma musette sont une offrande je suis heureux. plus le temps de rêver , leurs corps eteints doivent servir. Ces vies precieuses ne m'ont pas rendu meilleur, je recommence vendredi prochain pour prendre d'autres rêves et retendre un peu plus le fil qui me lie à la mer...

Je change de moquette cette semaine celle-ci me fait des alus....

Voir les commentaires

Publié le par roland
Publié dans : #calmar

David soucieux d'avoir une place part dans l'après midi sur notre poste favori part de bonne heure.  Je le rejoint un peu plus tard. Pour la circonstance Michel, Cedric et Patrice seront de la partie non loin de nous. A mon arrivée (tardive ) personne n'a pris de poissons et encore moins de calmars. Après montage en règle l'attente commence sous le froid et le vent qui ne veut pas nous lacher ! Curieusement l'eau n'est pas congelée comme elle devrais l'être, elle est même assez chaude !!! je ne comprend plus rien. Mais quand même vers dix heures une première touche nous redonne espoir. Puis plus rien jusqu'a minuit. Dave vas voir les autres copains qui se gèles les oreilles et prendant sa progression son bouchon me signale qu'un candidat est sur sa ligne ! Du haut des roches a environ 100 mètres il a vu son bouchon couler et pendant qu'il court vers moi je lui remonte son calmar et me declare une fois arrivé tout éssouflé: C'est toujours comme ça tu pars deux secondes et ç a mord !!
Un peu plus tard c'est moi qui prend le second et puis plus rien !!! plus de touches, nada, le vide rien !!!!!!
Nous avons tenu jusqu'a trois heures du matin et on a plié boutique !! je vous grâce des photos de deux calamars. Les autres copains nous emboitent le pas un sar dans la musette... prochaine pêche vendredi prochain avec uns poignée de grenades offensives si ça ne mord pas !!!!!!!!!!

Voir les commentaires

Publié le par roland
Publié dans : #calmar

Le but de tous les pêcheurs est, en plus de prendre du poisson, d'avoir la sensation du combat avec l'animal, d'immerger un appât dans l'eau afin qu'il vous apporte sur un plateau l'aboutissement de vos rêves...Mais quand le destin s'en mêle tout déraille, il fait trop chaud ou trop froid, le vent est trop fort, tu n'as pas choisi le bon endroit ect ect... La saison des calmars aurai du commencer il y a fort longtemps nous gratifiant de belles et nombreuses prises. Non pas que que je me plaigne car nous avons pris en contre partie beaucoup plus de sars et de poissons en général que les années en arrière. Mais les calamars ne sont pas arrivés près des côtés.
Hier soir avec david, nous nous sommes rendu à cacaou pour tenter notre chance. En faisant cour, nous n'en avons pris que trois en tout à deux et une seiche d'environ un kilo. Sinon pas de touches franches, rien de bien amusant.
D'ordinaire le vendredi soir ( comme vous le savez ) nous mettons la machine à rêves en route, nos jambes fonctionnent toute seule, du moins à l'aller,mais pas ce vendredi soir. Le vent est trop fort, des pointes à plus de cent sont annoncées de nord ouest, inutile de dire que c'est chocolat ! Nous nous laisserons prendre dans les filets d'une bonne serie télévisée avec la famille et de se poivrer le cornet pour passer le gôut de l'impatience. Michel espère quand même aller pêcher, moi normalement je part avec deux autres copains, mais cela me semble trés compromis.
 
(...)
Le lendemain j'appelle Michel pour lui demander si il a des touches si il n'y a pas trop de vent. La passion de la pêche est trop forte il sait que ce sera un vrai miracle si il prend du poisson mais tant pis il est sur les roches, le crâne battu par le vent, les mains dans les poches a attendre la touche...Les cigarettes font passer le temps, le regard qui rivalise avec l'horizon que l'on devine entre les roches de la calanques plongée dans le noir, lui procure quand même un sentiment de bien être, la preuve que ce soir il il  à bien fait de s'échouer dans cet abri. Mais la peine ne sera pas recompensée à sa juste mesure, quelques poissons de fortune seront à Aubagne bientôt et feront pour quelques jours encore parler de cette soirée qui fut, encore une fois, trop courte.

Quelques jours avant et afin de refaire le stock de bogues, me voila vers 16 heures dans les calanques de Cassis glanant ça et là un bon coin pour en trouver. Par hasard je retrouve un copain de travail et on discute. Ses lignes toutes prêtes à envoyer sont armées pour le calmar. Mais pas ou peu de prises sont  à prevoir ce soir. Son copain lui pêche  à la crevette et l'appelle assez fort ! Il vient d'avoir une grosse touche ! La nuit tombe mais il fait jour encore et de toute façon sa canne est trop pliée. Il nous sort un denti d'environ 700 grammes, joli coup et bravo !!!

Voir les commentaires

<< < 200 201 202 203 204

Articles récents

Hébergé par Overblog