Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
Publié dans : #Poissons

LogoSilverNew

il y a fort longtemps de ça un ami m'avait fait découvrir le Frioul, je n'étais alors pas très aguerri à la pêche sportive mais en découvrant cette île une étrange passion est née. J'y ai vu une terre forte, violente parfois qui sait malmener avec brio nos songes les plus intimes dans le bleu de ses vagues sauvages. Une terre plantée au milieu des eaux et dont le coeur qui bat nourri tous nos espoirs de fortune jusque dans notre sommeil.

frioul 15062011 001

Dès Henri IV l'île fût fortifiée car l'air de rien elle donne un accès direct au port de Marseille, Louis XIV en fit même un poste d'observation stratégique et en profite pour en fortifier une partie ainsi qu'une belle parcelle de de la ville,mais c'est surtout sous la  troisième république à reprendre ou à édifier le reste des fortifications de l'île, les forts de ratonneau et celui de Pomègue , les batteries du cap croix, du cap Cavau édifiées entre 1860 à 1900. Elle a servi de lieu de quarantaine en 1920 à cause de la peste et de tri "sanitaire" pour les réfugiés Arméniens. Un lieu chargé d'histoires de combats jusque dans la deuxième guerre mondiale avec les Allemands chassés à coups de bombes par les Américains qui mérite aujourd'hui de l'aborder humblement.

Ce n'est pas tant pour les millions de poissons qui y vivent que nous y retournons avec plaisir car nous remettons presque tout à l'eau, mais c'est la pour la solitude, le sentiment que c'est ici que tout commence, que tout peut arriver et d'y croiser un soir, bien sur, le plus beau poisson du monde.

Greg et Gégé sont parti ensemble ce soir là en quête de ces sensations maritimes, rien de leur fait peur malgré la montagne d'imprévus qui les attends, l'adrénaline qui les animent saturent le sang et leur fait gravir toutes les difficultés jusqu'au lendemain matin 7h15 heure du retour...Nous aimons cette sensation d'impatience qui vous noue les tripes, l'attente devant la navette clope au bec, la marche souvent éprouvante car nous sommes souvent copieusement chargés, le spectacle grandiose arrivés sur le poste et la reprise de ses marques sur place. Greg qui a un sens de l'orientation digne d'un goéland va royalement se tromper de chemin et atterrir dans un endroit encore vierge de nos pas. Mais quand bien même ce poste n'est pas celui ordinairement choisi il fera l'affaire et pourquoi pas faire enfin sonner au loin les trompettes de la réussite... 

frioul 15062011 004

Comme d'ordinaire il n'y a pas beaucoup de touches avant le coucher du soleil, quelques petits sars, les girelles , les roucaous se déchaînent furieusement quand même sur les appâts mais il ne seront pas gardés sauf si le bulletin de santé du coco n'est pas bon. D'ailleurs il n'est pas rare de devoir attendre une heure du matin avant de voir les choses changer, c'est souvent même à ces heures que les choses sérieuses commencent enfin. Mais nos deux compères se régalent d'être sur l'île, rien ne manque dans la liste des impératifs comme la température clémente, une mer aussi calme que possible...des gabians qui hurlent dans tous les sens au dessus des têtes faisant d'étranges grognements comme si ils étaient en guerre, tout est parfait alors gare aux poissons bien en évidence dans les bacs car à mon avis ils feraient rapidement le régal de ces emmerdeurs ailés.

Immédiatement à la tombée de la nuit c'est les touches, tiens, pour une surprise c'est une surprise !  Les écureuils virevoltent joyeusement comme les deux coeurs de mes amis, mais c'est des petits qui retournent aussi sec à l'eau. Gégé qui s'est éloigné brièvement de ses cannes pour boire un coup ne se doute pas de ce qui est train de se produire dans son dos, un petit poisson est venu se planter sur un de ses hameçons et il est en détresse. Il envoi des messages qui vont aller interpeller directement un gros poisson de passage et qui va tenter se chance devant une telle aubaine apportée sur un plateau.

Sa canne plie, plie, plie pourtant sa VEGA qui ressemble à un tronc d'arbre ne se trouve jamais dans ce genre se situations extrêmes, mais il commence à faire assez sombre et ses soixante dix printemps lui interdisent de bondir de roches en roches comme nous le ferions. Le temps d'y arriver le montage casse sous la pression démoniaque d'un poisson record, un denti, un gros pagre, un loup...il ne saura jamais mais il a pu constater que le frein de son moulinet était bloqué ne pouvant pas libérer du fil cassant un quarante centièmes en trois gros rushs.

frioul 15062011 007

Le reste de la nuit va être calme, un poisson par ici, un autre par là ou une belle touche sans revenir, nos amis sont bluffés. Comment un tel endroit peut t'il cacher encore tous ses trésors ? Que ce passe t'il soudainement pour que les poissons boudent à ce point les appâts dans ce coin de paradis, comment peut t'on s'expliquer logiquement que d'une année sur l'autre tout est différent ?

frioul 15062011 011

Le retour de nos amis se fera dans les plus profonds doutes mais dans la bonne humeur, c'est un peu ça la pêche, il y a des jours où on est sûr de tout tant les conditions font croire à l'ultime, des jours où rien n'est réuni mais tout vous souris...Ha la pêche quand tu nous tient !!!

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog