Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par Roland & David
Publié dans : #calmar

Quand on marche beaucoup pour se retrouver sur un poste, forcement on croise beaucoup de monde. Les pêcheurs sont nombreux qui farfouillent dans les calanques de Cassis jusqu'aux fins fonds de Marseilleverre pour trouver le bon coin qui pourrai être pas mal sur un soir donné. Tout est une question de feeling en fonction du temps car nous avons appris avec les années de pratique qu'un très bon coin devient vite désert si un courant ou un vent non familier s'en mêle.

Mo et David ont décidé de repousser très loin les limites de pêche ce soir là avec une marche sans demi mesures, mais pas sans raison. La présence de nombreux calmars attire de très loin de nombreux pêcheurs avides de nouvelles et anciennes sensations qui n'ont de limites que dans la raison.

Une heure de marche devient monnaie courante mais la difficulté vient du poids des affaires à trimbaler et les dénivelés important dès que la marche des Calanques de Marseille approchent. Le spectacle naturel ne vous laisse pas de marbre, très nombreux sont les touristes en tout genres qui ont pris en clichés ces fameuses criques turquoises, les roches assaillies par les crampons neufs de chaussures fraîchement achetées chez Decth', ont rendu les chemins rocailleux lisses comme des couloirs à bobsleighs.
Un peu plus loin ils se retrouvent nez à nez avec Stéphane et Rémi qui eux aussi vont à la guerre aux calmars.



Nous respectons beaucoup ces deux jeunes gens qui ont un grand courage et nous les retrouvons régulièrement dans des coins pas possibles à des heures indues alors qu'ils travaillent le lendemain ( que dis-je dans quelques heures). Un grand bravo à vous deux les gars !!!

 



David et Mo sont sur les chemins de Marseilleverre et le calvaire commence, ça monte ou ça descend, on ne sait pas ce qui est le mieux en fait ! Le spectacle vaut le détour, la nature en pleine santé ploie lentement sous un léger mistral, la mer est assez calme, les poissons vont salement morfler ce soir...




La nuit venue, nos amis sont en  place et attendent comme la messe les premiers céphalopodes. Les coups de fils fusent dans tous les sens, car curieusement il n'y a pas de touches...Il est presque neuf heures ils décident de rebrousser chemin car Rémi et Stéphane postés un peu moins loin se gavent de calmars...
-" Combien ? seize ? des beaux en plus ? Whaouuuu, j'arrive avec Mo !!"
Voilà des conversations typiques entre pêcheurs mais nous avons censuré les onomatopées et les exclamations familières pour avoir une syntaxe lisible.

finalement et c'est peu dire, les revoilà sur un autre poste une demi heure plus tard et là...les choses changent. David prends en premier gros calmar au premier lancé en quelques minutes, puis un second dans foulée. Les espoirs sont nombreux et adoucissent un peu cette soirée qui ne s'annonçait pas trop bien. Mo enquille les sars tranquille comme au frioul...

Dans la soirée plus personne n'a de touches, les calmars ont désertés les lieux, les bateaux qui n'avaient pas fait grand chose ne font carrément plus rien du tout et disparaissent les uns après les autres. Vers minuit la troupe complète d'amis se rejoingent et disparaissent dans un halo de lumière un peu inquiets sur l'étrange dipsarition des calmars... 


Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog