Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par roland
Publié dans : #calmar

Comme vous avez pu remarquer nous avons mis à votre disposition de la musique, nous nous engageons a en publier une si elle va dans le courant de ce site. Voila une demande d'un lecteur du Havre qui  aime Carlos... cette demande ne va pas du tout dans le courant de ce site mais malgré tout nous ferons une exception. A l'avenir évitez Annie Cordie, Topalof, Chantal Goya et restez zen dans la rédaction de vos commentaire car il y a des enfants, notamment le mien, qui est fier de pouvoir montrer ce site a ses camarades.



Nous avons été très pris ces derniers jours pour cause de pêche quasi permanente. Héé ouiii, Lundi, Mercredi, jeudi, Vendredi et samedi donc nous n'avons pas eu pas trop le temps de faire un article mais on va se rattraper. Tout d'abord il y a une photo par soir ce qui represente une pêche à chaques photos .
Dimanche c'est le panard le temps est parfait malgré un vent violent, mais notre coin est à l'abri total et la mer est extra lisse seul les frises sur l'eau indiquent qu'il y a du vent. a la tombée de la nuit les quelques pauvres bateaux qui viennent s'aventurer près des roches abandonnent en deux deux car ce vent les repoussent trop vite vers le large. Dès la première canne à l'eau c'est le premier calmar, la sardine a fait un candidat à la première minute. Les cannes envoyées vont en seul coup pratiquement toutes avoir une touche, c'est la panique à bord ! Bouchon au fond il y a du monde à tous les étages ! David les sorts à la chaîne c'est merveilleux, le rythme est plus éparpillé chez les autres copains mais les sacs vont déborder si cela continue !!

Comme à son habitude David  donne le ton au groupe, va savoir pourquoi  il  prend toujours plus de poissons que nous, les calmars se donnent le mot pour dévorer ses bogues, il a le coup pour trouver où ils se cachent forcement cela paye. Dans la soirée difficile de continuer plus tard que trois ou quatre heures car le vent se lève, en fait il tourne, il donne la dimension de sa puissance, alors on plie boutique mais la soirée à été très très bonne !!!
Faites le compte il y en a pas mal !!!
Ce n'est pas un scoop, la température de l'eau et de l'air à considérablement baissé, ceci prouve encore une fois que les conditions climatiques comptent parmi les éléments majeurs à la présence d'individus dans l'eau.  Nous avons vérifié l'eau avec le sondeur de Romain et nous avons enregistré une eau à 14°,cette température correspond approximativement à la t° d'hiver qui est d'environ de 13°. N'allez pas chipoter sur les demis degrés qu'un copain vous à dis qu'il avait entendu son cousin qui a entendu parler que l'eau était à 10°; c'est impossible près du bord a Cassis en Décembre car par le ratio il faudrai que la t° de l'air soir à - 20° pendant au moins  un mois !!!
Mercredi c'est le même scénario, il y a du vent mais on est à l'abri complet et dès la deuxième minute c'est la touche et la première prise !!  Nous allons envoyer nos bouchons et nos lignes mortes qui vont tout à tour faire notre bonheur. Par contre les passages à vide sont plus marqués, quand c'est le passage des calmars c'est la folie et soudainement plus rien ils ont bougés, vas savoir pourquoi. Comme le lundi vers trois heures c'est le vent qui tourne et nous empêche de pêcher correctement alors on plie la boutique et on rentre lourdement chargés de calmars. Il y en a de toutes les sortes, des moyens des gros de très gros, des petits il n'y en a plus ( merci mon dieu ). Globalement nous avons fait les mêmes pêches tous ces soirs sauf ce samedi soir où tout devient compliqué. David qui est en place de bonne heure m'appelle pour me dire de ne pas oublier la tenue de pluie car météo annonce du costaud ! Bon heureusement je suis en train de sortir les affaires de la malle de la voiture et j'emballe la tenue jaune fluo, très discrète, de ceux qui travaillent sur la voirie pour être vu de loin...
 L'allé est toujours sympa car il fait jour et le spectacle est tout simplement magnifique, les calanques offrent des nuances vertes qui se dégradent naturellement sur du bleu, entrecoupé par le blanc des roches cuites par le soleil de l'été et refroidies jusque dans leurs coeur par un sentiment bien cruel, elles se donnent aux premiers regards du moindre passant, elles ne reserve pas aux amoureux comme moi de cette nature qui pourrai nous écraser comme apparement c'est prévu pour ce soir.
Rapidement c'est la tempête, la pluie tombe assez fort avec un bon vent de travers c'est pas le pied . Romain a de la chance il accroche un beau calmar entre deux grosses vagues et cinq minutes plus loin un autre ... David, est un vrai expert du guinche ( regardez la vidéo ) moi je n'ai rien vu.
Impossible de tout vous raconter car il faudrai que je me souvienne de tout déjà, mais globalement nous nous sommes vraiment régalés cette semaine, les calmars sont affamés et nombreux ils deviennent pour nous des proies faciles. Pour mémoire le calmar est un prédateur d'une voracité exceptionnelle, il s'attaque à tout ce qui bouge et qui peut représenter un repas. Nous avons envoyé un grosse oblade sur un ligne morte, un gros marbré, un gros sar, une grosse bogue, a chaque fois ils se sont acharnés sur ces poissons, lui broyant la tête avec le bec sans aucune chance de survie ( si il avait été vivant ) car il se collent dessus a plusieurs sur un poisson et le mange derrière la tête jusqu'à ce qu'il soit coupé en deux !! Y'a pas d'amis sous l'eau...
















Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog