Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par roland
Publié dans : #calmar

Miche est allé avec Patrice dans notre coin favori ce Vendredi soir pour une séance de pêche, pour ma part je ne peut y aller et c'est au téléphone que nous resterons en contact ce soir là. Il n'est trop un fan de calmars et il ne les pêches pas spécialement il préfère le poisson pris au "toc" dans les embruns car il est vrai que cela procure plus de sensations. Malgré tout ce soir là impossible de ne pas prendre de calmars tellement il y en a. Ils se lovent avec amour sur un simple morceau de crevette se piquant sur un simple hameçon ( c'est tout simple) je ne vous raconte pas sur une sardine envoyée dans le courant. Au petit matin les bourriches à poissons sont bien garnies mais les jambes sont lourdes et le retour vas être encore une fois laborieux...
Moi je suis de retour sur ce poste dès 14 heures car je veut avoir le temps de monter parfaitement mes cannes car je sais que cela va être indispensable. Pour réussir une sortie de pêche il faut deux ingrédients, cibler le poisson recherché et bien se préparer. Ce soir je ne m'éparpille pas je cherche le calmar et je ne ferai aucune autre pêche, juste quelques hameçons biens piquants pour faire quelques bogues.
Pendant que le grand bal de la nuit ouvre ses portes, que les bateaux chargés de touristes avides d'images féeriques rentrent au port, que le trafic des avions qui amorcent la descente sur Marignane se calme, je reste attentif. La chance arrive avec mon copain Romain, je prend mon premier calmar à peine la nuit tombée. Puis c'est au tour de mon ami qui va sortir un " tube" puis dans le foulée un autre ouffff!!!! Ca démarre sur la roue arrière cette soirée ! La mer qui n'était pas très agitée devient un vrai miroir, il n'y a plus une seule vague et cela va nous aider à  voir les touches. Un passage a vide jusqu'a dix heure pour reprendre de plus belle, puis un autre passage a vide pour reprendre jusqu'a trois heures du matin . Voila vous avez compris, les calmars passent par groupes mal intentionnés, il ne reste pas bien longtemps au même endroit a moins que quelque chose les figes sur votre poste, c'est la raison pour laquelle il y a ses passages à blanc. Ca redemarre presque toujours, il fait juste avoir de la patience et attendre le passage des calmars.
Ce samedi soir ils ne sont pas difficiles et ils mordent bien, Romain en à pris cinq dont un qui est un vrai missile et moi treize. A quatre heures du matin nous plions la boutique car le vent se lève et il commence à faire vraiment froid, le retour va être comme pour nos amis de la veille pénible et très long.



Un beau calmar tout juste sorti de l'eau

Geraldine M, aide soignante a la timone, souhaite en regardant nos articles écouter ce morceau. Honneur aux dames !!!

!

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog