Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par roland
Publié dans : #COMMENTAIRES
Bon a vrai dire il n'y a pas de photos pour cet article car nous étions tous un peu éclatés dans Cassis ce soir là. Pour ma part je me suis retrouvé au Bestouan à l'affut des calmars. Rapidement mis en branle dans mon coin avec des sardines pour appâts je m'apperçoit qu'il n'y a que des saurels et des bogues pour me servir, je met un beau saurel sur une calamarette sur un bouchon à trois mètres de fond et j'attend. Jusqu'a neuf heures pas de touches... Coup de fil de David:
" Ro je vais décoller de chez moi, je suis avec Mickaël et Lionel et on va  à la Chapelle"
Je n'ai pas spécialement envie de me retrouver là bas et de toute façon je vais changer de coin car l'eau que j'ai pris dans mon seau est trop chaude pour qu'un calmar soit ici...
Je tourne et je vire pour me retrouver au phare ( en face d'ou je me trouvais il y a quelques instants). Mes cannes déja montées vont être envoyées sans grand espoirs. Je collecte quelques gros crabes, je les bourres de prières et c'est l'attente qui commence. Hop la touche! c'est forcement une dorade, mer... je suis accroché au fond, je tire sur ma ligne et le fil en cassant fait un bruit de pétard qui fait sursauter les badauds bien assis sur le phare plus haut ( les commentaires vont bon train ). Coup de fil de David qui maintenant est en place:
" Ro, il y a des billards qui chassent il y a des touches de malade !!!"
Encore une fois le bon coin n'est pas pour moi, j'hésite à les rejoindres car je travaille demain et il est déja presque onze heures du soir. Pour ma part je reste sans aucunes touches jusqu'a une heure du matin, par contre David enchaine les calmars, il en fera cinq beaux et deux gros sars mais il faut tenir jusqu'a huit heures du matin pour cela. Moi c'est l'heure où je me suis levé pour aller bosser pour rendre le service public plus conforme à mes attentes et delayer ainsi une envie croissante d'envoyer tout peter. A l'heure ou je suis coincé dans la maigre file de voiture qui me mène  à mon travail la fumée bleue de ma cigarette me prolonge dans mes songes, David profite encore de la mer. A quoi bon tout ça ? Tant d'éfforts et de fatigue pour une maigre réconpense, pourquoi suis-je ainsi autant attiré par la mer? c'est la question que nous nous posons tous, il n'y a pas de réponse car elle se trouve dans les flots et tout les songes qui y vivent...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog