Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
SILVERPECHE.com

SILVERPECHE.com

LE BLOG DES SAISONS

Publié le par RORO, GREG, MARCO, GEGE.
Publié dans : #pêche, #sport, #Poissons
Enfin les beaux jours.

Hé bien voilà, avec la venue des beaux jours c'est enfin la reprise de la pêche. Bien souvent l'ouverture du bal coïncide avec l'anniversaire mon grand fils qui attends avec impatience la fameuse grande sortie avec ses copains. Cette année je pense que je vais prendre une grosse claque dans la poire car les moutards échevelés d'hier se sont tous transformés en vaillants sportifs avides de rêves. Pour moi par contre cela ne va pas être de la même musique car mes ressources physique ne peuvent désormais plus rivaliser avec des gosses qui courent à plus de trente kilomètres heure. Malgré tout pour ne pas passer pour un vieux débris je compte sur leur manque d'habitude à progresser dans la caillasse lourdement chargés combiné avec un manque de sommeil à faire les zouaves la moitié de la nuit dans la chambre du fiston, cela devrai les calmer un peu. Hé hé hé, sacré Roro... 

Enfin les beaux jours.

Tout commence le vendredi soir, une fois mon travail fini je suis en charge de récupérer les enfants tour à tour chez eux avec mon fourgon à neuf places. Au passage nous allons faire une rapide halte chez CABESTO Aubagne pour faire le plein de précieux appâts, le soir tout ce petit monde rempli d'hormones envahissantes feront semblant de dormir après avoir ingurgité une demi tonnes de pizzas maison.  Ce qui est marquant avec ces ados c'est qu'ils ont les mêmes mimiques peut importe où ils sont. La plupart du temps ils ont tous la tête baissée sur le leur téléphones portables cherchant je ne sait quoi avec le pouce lâchant de temps en temps une demi réponse à une question posée par un adulte. Par contre dès qu'ils sont entre eux il est évident qu'ils n'ont pas tous fini leur développement intellectuel tant on se rends compte que malgré leur taille d'adultes ils en sont encore loin. Le soir venu je pouffe discrètement de rire en les entendant rigoler à travers la cloison de la chambre d'Arnaud, je me marre car viens de je me rendre compte que comme prévu, les heures qui tournent seront mes meilleures amies une fois les quatre heure du matin venus. Hé oui il faut se lever de bonne heure pour espérer faire une sortie et comme je le dis toujours, le dépassement de ses propres petites habitudes fait parti du secret de la réussite. 

Enfin les beaux jours.
Enfin les beaux jours.

Voilà il est quatre heure du matin et la petite troupe se met en action pour partir à la pêche. Le frugal petit déjeuner est rapidement englouti sous le poids des paupières lourdes mais la fraîcheur matinale fini de débarrasser les enfants de leur sommeil.

La route n'est pas longue pour aller vers la madrague des lecques car la nuit il n'y a pas grand monde, de plus arrivés sur place, le spectacle que nous offre la lune qui se reflète sur la mer, contraste avec magie dans l'obscurité de la nuit. Je vous passe les "houuuuuu" qui en disent long sur ce qu'ils se prennent dans la rétine. Sans encombre nous prenons le chemin qui nous conduit vers notre poste de pêche, la pression monte chez les enfants car comme toujours à l'approche de l'eau l'instinct prends lentement le dessus...

La lune prise à fond de zoom, panasonix Lumix 60X

La lune prise à fond de zoom, panasonix Lumix 60X

Il n'y a pas un souffle de vent pour ternir cette sortie de pêche, voilà une belle promesse pour la journée qui arrive. J'en profite pour monter une canne au toc car il a beaucoup de vie ici et il n'est pas interdit de penser que la pêche peut commencer avec un beau sparidé. Au départ j'avais prévu d'aller dans les calanques de Marseille avec les enfants mais avec cette météo qui a changé au cours de la semaine, je suis dit qu'il n'est pas raisonnable d'aller aussi loin avec un doute sur le temps car vu que la météo c'est juste des prévisions et non une réalité.

Rapidement j'installe ma canne avec un beau morceau de crevette sans lest que je laisse dériver avec le courant pendant que je monte les cannes des enfants. Pendant ce temps les affaires des petits vont bon train, ils papotent tout en rigolant et en prenant des photos avec leurs téléphones portables histoire de se souvenir peut être un jour. J'écoute avec passion les derniers potins du collège où la copine du copain et sortie avec un autre et où les plans sur une autre fille qui leur plaît beaucoup. Hé bé, j'ai dû louper un train ou c'est eux qui vont trop vite, la dernière fois il parlaient de console de jeux...Soudain la ligne au toc tape avec violence et coupe les conversations, ma pauvre canne à pêche se plie en deux et le frein se dévide. Hou fan de chichourle avec hâte j'attrape ma canne pour envoyer un bon ferrage dans la mâchoire du coco malchanceux. Malheureusement le poisson s'est mis à trou et il me bloque la ligne. Mince voilà une déconvenue auquel je n'ai pas de réelle solution sauf peut être de reposer la canne et attendre qu'il veuille bien sortir de sa cachette. Bon voilà je reprends le montage tout en surveillant de près ma ligne accrochée au fond de l'eau.

Au fur et à mesure tout est prêt et les enfants commencent à pêcher avec entrain, le jour pointe à peine et pourtant....Immédiatement les premiers labres remontent à la surface, ben ça alors ! Je ne savais pas que les poissons de roches mordaient aux premières lueurs du jour du moins je crois que cela ne m'est  jamais arrivé. Mais au fil des minutes cela se confirme car il a une sorte de frénésie autour des lignes des petits et les allées retours vers le bac à poisson et les boites d'appâts sont de tout instants. Peu à peu le diversité des espèces est plus grande et il y a une sorte de douce compétition qui s'installe entre les enfants. A celui qui prendra le plus gros poisson ou celui qui a le plus de coloris car il faut bien le dire, côté couleurs on en prends plein les yeux ! C'est une source immense de satisfaction qui s'installe dans le groupe, les enfants s'interrogent même sur une telle fantaisie qui est déployée sur les robes éclatantes de certaines espèces. Par contre vu à quelle vitesse les poissons sont capturés je préfère déjà avertir les bambins que nous resterons pas la journée entière car une cinquantaine de poissons suffit largement à faire une grosse soupe de poissons, il n'est pas utile d'en prendre un nombre exagéré car la soupe ne sera pas meilleure pour autant. Bon allé je vais essayer de pêcher un eu moi aussi non ? Bon là je ne vais pas faire dans le demi mesure car il n'est pas nécessaire de pêcher des poissons de roche vu à la vitesse avec laquelle les bambins les remontent. Je vais caler une grosse bouchée sur la ligne qui au final ne s'est pas libérée et que j'ai dû casser en tirant comme un beau diable.

De fil en aiguille la matinée avance, je peut voir les visages radieux des gosses qui s'expriment avec joie au moindre poisson capturé, ici les indispensables téléphones portables sont restés dans les sacs comme par magie... Là je suis au spectacle et la pièce de théâtre qui se déroule devant mes yeux est l'expression de ce qu'il y a de mieux dans la vie. Je ne peut m'empêcher aussi de me revoir tout jeune sur ce même endroit où avec mon père nous n'avions pas autant de savoir faire pour dénicher toutes ces espèces. Aujourd'hui tout à évolué autour de la pêche, il est possible de tellement descendre dans les diamètres de fils qu'il semble évident qu'un poisson se fait piéger sans rien voir. Pour cette pêche je leur ai monté du 16 centièmes en fluorocarbone sur un hameçon de 14, la terminaison sa fait sur un corps de ligne en 30 avec un petit arraché en 20 centièmes sur une longueur de deux mètres, cela permet de ne casser qu'une petite longueur en cas d'accroche. Ce qui est marrant c'est voir à quel point les enfants ont compris le sens de la capture, il essayent près du bord puis un peu plus loin, encore plus loin, changent de poste et recommence leur lente prospection. Pourtant je n'ai donné aucune consigne et il ne sont pas concertés sur ce point, c'est ce qu'on appelle être en mode de prédation, à cet instant ils ne sont plus réellement des enfants mais de vrai petits prédateurs qui farfouille de partout le poisson miracle. 

Enfin les beaux jours.

Hé bien voilà il onze heure et nous avons largement rempli notre mission, les poissons sont nombreux et je pense que mes petits pêcheurs en herbe ont eux aussi largement fait ripaille de sensations. Comme toujours il est temps de leur expliquer le pourquoi de certains noms de poissons, la particularité des lieux, les plantes qui vivent ici mais ce qui m'étonne le plus en somme c'est à quel point ils sont demandeurs. Il est bien loin le temps où il fallait recentrer leur attention, là ils ne perdent plus le fil des explications tout en se montrant franchement concentrés. Mais le coup de grâce c'est quand la petite bande s'organise pour le ramassage des petits débris laissés par notre passage, rien n'est laissé et mis dans un sac en plastique en attente de le mettre dans une poubelle. Là, j'avoue que je suis bluffé vu que beaucoup d'adulte ne sont pas capable de faire ça, je me dis soudain que ma partie d'éducateur va s'achever dans peu de temps vu leur niveau d'intérêt pour la nature.

 

Enfin les beaux jours.
Enfin les beaux jours.
Enfin les beaux jours.
Enfin les beaux jours.
Enfin les beaux jours.
Enfin les beaux jours.

Finalement le retour sera une formalité, en chemin nous allons passer en revue bon nombre de choses qui vivent ici et qui font un tout dans cette nature merveilleuse. A cet âge il en faut peu et beaucoup à la fois pour qu'ils s'amusent. Le tourbillon des songes dans lesquels ils voyagent est une spirale infernale où rien de réel n'existe vraiment, ils sont comme attirés comme des libellules vers la lumière de leurs rêves. Moi je les regarde imaginer sans rien dire à leurs mondes fantasques qu'ils matérialisent par des rires ou des silences et puis de passage en passages nous rejoindrons la voiture qui nous attends un peu plus loin.

Ce sera l'heure pour eux aussi de reprendre le cours de la vie qu'ils ont laissé ce matin au creux de leurs oreillers, mais ce qui me rends heureux c'est que ces petites histoires qui se sont déroulées un jour ici auront une résonance bien au delà de nos vies.

Les photos des premières sorties.
Les photos des premières sorties.
Les photos des premières sorties.
Les photos des premières sorties.
Les photos des premières sorties.

Les photos des premières sorties.

Ce soir c'est la préparation de la soupe de poissons, on vous mettra tout ça sur facebook ce soir ou demain, bises les gars...

Commenter cet article

cecile 26/07/2018 23:22

Témoignage : Je me nomme Cécile âgée de 33 ans.J’étais en relation avec mon homme il y a de cela 3ans et tout allait bien entre nous, à cause d’une autre femme il s’est séparé de moi depuis quelques mois. J’avais pris par tous les moyens pour essayer de le récupéré mais hélas ! Je n’ai fais que gaspiller mes sous. Mais par la grâce de dieu l’une de mes amies avait eut ce genre de problème et dont elle a eut satisfaction par le biais d’un nommé HOUNON AZE au premier abord lorsqu’elle m’avait parlé de ce puissant je croyais que c’était encore rien que des gaspillages et pour cela j’avais des doutes et ne savais m’engager ou pas. Mais au fur des jours vu ma situation, elle insiste a ce que j’aille faire au moins la connaissance de ce puissant en question et c’est comme cela que je suis heureuse aujourd’hui en vous parlant. C’est à dire mon homme en question était revenu en une durée de 7jours tout en s’excusant,aujourd’hui il me suggère à ce qu’on se marie le plus tôt possible, je me plains même pas et nous nous aimons plus d’avantages. La bonne nouvelle est qu’actuellement je suis même enceinte de 2 mois. Sincèrement je n’arrive pas à y Croire qu’il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c’est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s’est fait en moins d’une semaine, il est fort dans tous les domaines.
Vous pouvez le contactez par: Email : feticheurchango@gmail.com ou Tel: +229-66-54-77-77 whatsapp/ Viber: +229-66-54-77-77
Voici son site : http://grand-marabout-mediumvoyance-retour-affectif.com

Allemand julien 02/05/2018 07:21

Superbes images et magnifique poissons.Ça me drapelle ma jeunesse avec mon cousin Dede a l’époque je courrai sur les rochers de Port D'Alon et de Cap Camarat en particulier et de Nice à Marseille en général .Continuer c'est super

RORO, GREG, MARCO, GEGE. 30/04/2018 18:26

Salut Pad, toujours aussi rapide pour lire les aventures des silverboys, on te fait de gros bisous !!!

ALAIN RENAULT 30/04/2018 17:51

Bravo pour ce C R parfait comme d'hab ! j'ai pu constater au travers des photos que la "" jardinière " a bien travaillée !! j'ai des boutures en jauge pour le brise vue , faudra patienter en attendant l'automne pour que je puisse te les faire parvenir ! Bises à tous ! pad

Articles récents

Hébergé par Overblog